• Billboard (11.03.2017)

    Interview des Morning Musume.'17   Oda Sakura, Kaga Kaede et Yokoyama Reina pour
    "BRAND NEW MORNING / Jealousy Jealousy"

    Billboard— C'est la première interview que nous donnons aux membres de la 13ème génération, trois mois après l'annonce au Nippon Budokan. Vous sentez-vous maintenant membres du groupe ?

    Kaga Kaede : Les répétitions pour la tournée de printemps ont commencé donc j'ai réalisé les réelles difficultés et qu'elles étaient en train de se cumuler. J'arrive facilement à me souvenir des chorégraphies mais comme il y a beaucoup de membres j'ai du mal à retenir les positions. Je me dis "Ah! Cette membre va là-bas, moi je dois aller de l'autre côté". C'est vraiment difficile.

    Yokoyama Reina : Il y a beaucoup de membres dans les Morning Musume.'17 et je n'ai aucune capacité remarquable, ni en chant ni en danse. Comment faire pour me démarquer ? Je me le demande ... J'ai commencé à réalisé que les personnalités sont aussi importantes que ces capacités-là, donc je vais miser dessus en espérant en avoir une unique.

    — Lors de la première présentation au public, toutes les membres sont forcément émues de devenir une membre des Morning Musume., mais Kaga Kaede elle, s'est carrément mise à pleurer.

    Kaga Kaede : (rires)

    — Quels étaient vos sentiments à ce moment-là ?

    Kaga Kaede : Je suis quelqu'un qui n'est généralement pas stressée avant de monter sur scène. Mais là, j'avoue que toutes mes émotions se sont mélangées et juste avant de rentrer sur scène je perdais presque pied (rires). J'étais déjà allée sur cette scène du Nippon Budokan en tant que kenshuusei, mais cette fois-ci je m'y tenais en tant que membre des Morning Musume. J'ai été surprise par le nombre de spectateurs, de cris qui me félicitaient ... Même si bien sûr j'étais déjà venue, ce n'était pas du tout la même chose cette fois-ci.

    Billboard— Et juste avant ça, Yokoyama est elle aussi venue se présenter en nous montrant son joli sourire.

    Yokoyama Reina : Au moment de monter sur scène, je réalisais ce qui était réellement en train de se passer. J'étais si heureuse que mon sourire est apparu naturellement. D'un côté, j'étais nerveuse par la grandeur de la salle du Nippon Budokan, je ne savais pas où regarder ...

    — Pour ceux qui ne connaissent pas le groupe, les Morning Musume. ont une vraie histoire. Mais avant d'en parler, parlons du parcours de Kaga Kaede qui s'est entraînée chez les Kenshuusei très... longtemps.

    Kaga Kaede : J'avais passé l'audition pour la 11ème génération mais je n'avais pas été sélectionnée et on m'a proposé une place chez les Kenshuusei. Depuis ça, je ne pensais qu'à rejoindre le groupe, je me le disais tout le temps "Je veux être dans les Morning Musume. !". On pouvait me proposer des projets d'units et de groupes dans le Hello! Project, je les aurais accepté, mais je n'aurais jamais oublié mon but de rejoindre les Morning Musume.

    — Mais vous avez été Kenshuusei pendant quatre ans. N'y a-t-il pas un moment où vous pensiez à abandonner ?

    Kaga Kaede : Bien sûr. J'ai eu une très grosse baisse de motivation lorsque les nouvelles membres de la 12ème génération ont été annoncées. Je me suis demandée si je ne m'étais pas trompée de voie, s'il fallait simplement que je me concentre sur ma vie étudiante. En juin dernier, j'étais allée voir mon manager en lui disant que je voulais arrêter et partir. Il m'avait répondu que, le fait que je n'ai toujours pas débuté ne voulait pas dire que j'étais mauvaise, mais qu'il respectait mon choix et que nous pouvions attendre jusqu'à décembre pour voir ce qu'il en serait d'ici là. Plus tard, parallèlement à la tournée Hello! Pro Kenshuusei 2016, il m'a annoncé que j'étais sélectionnée pour la 13ème génération.

    — Donc si vous auriez abandonné en juin vous n'en ne seriez pas là ?

    Kaga Kaede : Exactement. À cette époque, des directeurs m'avaient parlé, des professeurs, j'en avais même parlé avec mes parents... Et effectivement, je m'étais finalement dit que je ne pouvais pas abandonner tout ça comme ça.

    Billboard— Lorsque vous vouliez abandonné vous voyiez aussi vos propres kohai débuter à droite à gauche. Comment vous l'avez vécu ?

    Kaga Kaede : Je me questionnais, je regrettais certaines choses. J'ai pu réaliser de beaux projets en tant que Kenshuusei, on voyageait à travers nos pièces de théâtre, nos tournées ... Mais je me sentais mal de voir mes kohai se tenir la tête haute sur scène, avec un micro, de jolis costumes. Je pleurais quelques fois en voyant ça, j'étais frustré. Les gens autour de moi me demandaient pourquoi je réagissais comme ça, je n'avais pas de réponse. Aujourd'hui, cette frustration a disparu donc je pourrais leur répondre (rires).

    — Mais grâce à votre détermination, vous avez pu réaliser votre rêve, rejoindre les Morning Musume. Qu'avez-vous ressenti lorsqu'on vous l'a annoncé ?

    Kaga Kaede : On me l'a annoncé lors d'un tournage du Hello! Station. Je suis devenue pâle, les larmes commençaient à monter, la première chose que j'ai dite c'est "Je suis tellement bouleversée". Je ne me souviens pas de ce que j'ai dit après tellement que j'étais instable, mais j'étais si heureuse.

    — A côté, ta coéquipière de génération Yokoyama-san qui était dans les Kenshuusei depuis quatre mois a été choisie pour débuter avec toi. Est-ce que tu as trouvé ça injuste à côté de tes quatre ans ?

    Kaga Kaede : Tellement (rires) ! Je l'ai pensé tellement fort (rires) !

    — Yokoyama-san, pensiez-vous faire vos débuts aussi rapidement ?

    Yokoyama Reina : Je ne pensais pas du tout. Mais, quand je suis rentrée dans les Kenshuusei, j'étais déjà à ma première année de lycée et, certaines de mes senpai étaient à peine rentrées au collège. Je me suis demandée si je ne m'y étais pas mise trop tard, j'étais très inquiète. Alors quand on me l'a annoncé je me suis dit "Pourquoi moi ?". J'étais si heureuse. Mais je me demandais constamment pourquoi on m'avait choisi moi ...

    — Vous n'avez toujours pas la réponse ?

    Yokoyama Reina : Eh bien non ... Mon joli sourire peut-être ?

    — C'est ce que je pense aussi (rires)

    Kaga Kaede : Moi aussi (rires) !

    — Qu'est-ce qui vous a fait aimer les Morning Musume. ?

    Kaga Kaede : Ma mère a toujours aimé les Morning Musume. ce qui fait que je les écoutais depuis toujours, mais je les suis particulièrement depuis la 9ème génération. Lorsque j'ai regardé le clip de One · Two · Three, je me suis demandée comment des filles de mon si jeune âge pouvaient danser ainsi, être aussi talentueuses. J'ai regardé ensuite Maji Desu ka Ska! et Only You et je trouvais que les concepts étaient tellement différents des autres idoles qui montrent leur côté kawaii. C'était innovant, tellement cool ... Quand j'ai réalisé ça, je voulais en faire partie.

    — A cette époque, y'a-t-il des membres que vous admiriez ?

    Kaga Kaede : J'admirais, j'admire et j'admirerais toujours Sayashi Riho. Elle peut chanter et danser en même temps parfaitement, c'est une fille qui incarne l'esprit des Morning Musume. Elle a été l'une des ace du groupe, un rôle transmis par ses senpai très tôt après ses débuts et même cette manière d'avoir obtenu prématurément son sotsugyou, je trouve ça cool. Ça lui ouvre plein de portes, de nouveaux mondes. Elle reste un de mes plus grands modèles.

    Billboard— Qu'est-ce que vous avez ressenti lorsque Sayashi-san a annoncé son sotsugyou ?

    Kaga Kaede : ... Du désespoir ? (rires)
    Yokoyama Reina : Je pense que nous avons tous été désespérés (rires).

    — Parce que vous êtes fans (rires).

    Kaga Kaede : L'annonce a été postée sur son blog non ? La membre que je suivais a soudainement posté... le 29 octobre "J'obtiendrais mon diplôme le 31 décembre". Il ne restait que deux mois. J'étais désespérée.

    — Vous avez pu parler avec elle ?

    Kaga Kaede : Lors du COUNTDOWN 2015, les Kenshuusei étaient elles aussi autorisées à prendre une dernière photo avec Sayashi-san. J'ai sauté sur cette occasion. 

    — Et vous Yokoyama-san, comment avouez-vous connu les Morning Musume. ?

    Yokoyama Reina : Lorsque j'avais 10 ans, j'ai écouté Souda! We're ALIVE. Mais j'ai voulu rejoindre le groupe un peu plus tard, lorsque j'ai vu le prank du réveil aux Morning Musume.'14 à la télévision. Quand je l'ai vu, je trouvais ça trop cool que même à leur réveil, les membres se souvenaient des paroles et de la chorégraphie et les exécutaient parfaitement.

    — Vous vouliez rejoindre uniquement pour vivre ça ? (rires)

    Yokoyama Reina : Nooon hahahhahaha ! Mais je trouvais cette faculté trop cool, ça voulait dire qu'elles travaillaient dur et que ce travail payait (rires).

    — Avez-vous une senpai que vous admirez ?

    Yokoyama Reina : J'admire Oda Sakura-san de la 11e génération. Je veux être bonne en chant, comme l'est Oda-san. Très jeune déjà, elle était talentueuse. J'aimerais atteindre la perfection qu'elle a de manière innée. 

    Billboard— Donc contrairement à Kaga-san, vous avez la chance de pouvoir travailler avec l'une des senpai que vous admirez.

    Yokoyama Reina : Je trouve cette chance incroyable.

    — Est-ce que vous avez confiance en vos capacités de chant ?

    Yokoyama Reina : Sur quelques chansons oui. Non en fait sur aucune.
    Tout le monde  : (rires)
    Yokoyama Reina : Je n'en ai aucune réellement. C'est pour ça que j'admire Oda-san, elle m'inspire tellement de choses. Je veux faire de mon mieux sur ce point.

    — Quel genre de fille était vous avant de commencer à être une idole ?

    Kaga Kaede : Quand j'étais petite, j'aimais sortir jouer. Je n'aimais pas rester à l'intérieur de ma maison donc je sortais pour courir et jouer. Quand j'étais à l'école primaire, je restais plus avec les garçons qu'avec les filles. Je n'étais pas intéressée par les poupées et les peluches, je ne trouvais pas ça spécialement mignon. Je n'avais jamais les mêmes centres d'intérêts que les filles donc je ne préférais pas rester avec elles.

    — Je suppose que vous vous sentez mieux dans les Morning Musume. maintenant ?

    Kaga Kaede : Oui, les membres sont toutes différentes. J'espère pouvoir chanter des chansons cools.

    — Quel genre de fille était Yokoyama-san ?

    Yokoyama Reina : J'aimais beaucoup étudier. Aujourd'hui, je n'aime plus du tout ça (rires) mais j'adore l'histoire. J'étais toujours à l'intérieur, en train de lire des histoires et des mangas dans les bibliothèques. Mais je n'aime pas être seule, donc j'amenais souvent des amis avec moi. 

    — Les fans de Yokoyama-san s'intéressent de plus en plus à l'histoire grâce à elle c'est vrai. Mais qui es ton personnage préféré ?

    Yokoyama Reina : Azai Nagamasa.
    Tout le monde : .........
    Yokoyama Reina : Fufufufu !

    — Peu de filles répondent Azai Nagamasa généralement (rires). Pourquoi lui en particulier ?

    Yokoyama Reina : A l'origine, je ne le connaissais pas car il n'est pas au programme scolaire. Mais quand j'ai étudié avec plus de profondeur Nobunaga Oda, j'ai commencé à entendre parler de Azai Nagamasa. Je me posais plein de questions : "Mais qui est-il ?", "Il est trop cool !", "Je veux le connaître encore plus !". Les raisons finales qui me l'ont fait aimer restent personnelles mais je trouve que son histoire lié au clan Oda est juste incroyable et mystérieuse ... 

    Billboard— Le premier single de la 13e génération est sorti. Intitulé "BRAND NEW MORNING / Jealousy Jealousy", il présente les membres des Morning Musume. d'une manière forte et cool. Qu'est-ce que vous évoque ce single de début ?

    Kaga Kaede : "BRAND NEW MORNING" sort la vingtième année du groupe, je pense que c'est un énorme symbole. Est-il néanmoins convenable que nous, la 13e génération, chantions dans cette chanson alors que nous venons à peine d'arriver dans le groupe ? C'est une question que je me pose réellement. Dans la deuxième partie de la chanson, j'ai une ligne solo. J'ai essayé de la chanter avec les tripes pour montrer à quel point je - mais aussi nous sommes déterminées. 
    Yokoyama Reina : Lorsque j'ai vu les paroles de notre première chanson, je me suis dit que c'étaient des paroles écrites pour la 13e génération. Je me suis dit qu'il fallait les interpréter avec notre cœur ouvert.

    — Le MV de la chanson commence par un plan de vous deux. Qu'avez-vous pensé lorsque vous l'avez vu terminé ?

    Kaga Kaede : J'ai réalisé que j'étais réellement une membre des Morning Musume. Lors du tournage, je ne ressentais pas grand chose, je faisais juste mon travail. Une fois que le tournage était terminé et qu'on nous a annoncé que le MV lui aussi était terminé, nous l'avons regardé ensemble. J'ai réalisé que ça y'est, j'étais enfin une membre du groupe.
    Yokoyama Reina : J'étais impressionnée. Je trouvais que j'avais l'air heureuse dans le MV. J'ai demandé qu'on nous conserve une certaine version pour la 13e génération et j'ai commencé à me répéter à moi-même que nous allions faire de notre mieux main dans la main.

    — "Jealousy Jealousy" est la première chanson écrite et composée par Tsunku♂ que la 13e génération chante. Quel genre de sentiments cela fait réveiller chez vous ?

    Kaga Kaede : Tsunku♂-san venait parfois voir les membres des Kenshuusei et une fois, il m'avait complimenté sur ma danse, ça m'avait rendue très heureuse. Je suis heureuse de pouvoir chanter une chanson écrite et composée par Tsunku♂-san, je veux qu'il me voit dedans et qu'il soit fier de ce que je suis devenue.
    Yokoyama Reina : Je n'ai jamais rencontré Tsunku♂-san, mais j'ai conscience que c'est un homme incroyable et spécial dans l'histoire du Hello! Project, je suis consciente de la grandeur et la fierté que nous pouvons avoir d'interpréter une de ses chansons pour nos débuts. 

    — J'ai une question à propos de "Jealousy Jealousy". Y'a-t-il une membre qui vous rend jalouse ?

    Kaga Kaede : Yokoyama-san.
    Yokoyama Reina : Hein ? Pourquoi ? 
    Kaga Kaede : J'ai plus d'expérience qu'elle au niveau du chant et de la danse, mais je trouve que Yokoyama-san est beaucoup plus naturelle que moi et gère mieux ses MCs. Je suis quelqu'un qui ne sait pas parler, je m'égare à droite, à gauche. Je suis heureuse qu'elle soit là pour m'aider lors des MCs de concerts ou les interviews.

    — Qu'est-ce que ça vous fait ?

    Yokoyama Reina : Je suis flattée ! Je vais continuer à faire de mon mieux pour les MCs.

    Billboard— Yokoyama-san, êtes vous jalouse d'une membre ?

    Yokoyama Reina : Oui, de Kudo Haruka-san de la 10ème génération. Elle est populaire, tout le monde l'aime très facilement.

    — Tu aimerais devenir comme elle ?

    Yokoyama Reina : Mh, pas exactement (rires). Kudo-san prend soin d'elle naturellement. Je trouve ça incroyable. A chaque fois qu'elle s'exprime, je la trouve naturelle et bienveillante. Elle est mignonne et forte dans tous les domaines. Mais il y a beaucoup de membres du Hello! Project comme ça. Je veux faire de mon mieux pour en faire partie !
    Kaga Kaede : Lorsque nous sommes en groupe et que l'une de nos bouteilles d'eau est vide, c'est Kudo-san qui va directement la jeter sans que l'on ne s'en aperçoive pour maintenir une organisation. Je pense que c'est ce genre de gestes qui fait battre le coeur de Yokoyama.
    Yokoyama Reina : C'est exactement ce genre de choses dont je parle (rires).

    — Kaga-san a parlé de l'impression qu'elle a de Yokoyama-san. A ton tour Yokoyama-san.

    Yokoyama Reina : C'est une coéquipière fiable. Si j'ai des lacunes dans les chorégraphies, elle viendra d'elle-même me conseiller, m'aider, me faire répéter encore et encore pour y arriver. Elle est très honnête et me dit toujours lorsque je fais ou dis quelque chose de mal. Je peux être sereine avec elle à mes côtés.

    — Kaga-san et Yokoyama-san sont totalement opposées. Comment avez-vous réagi lorsque vous avez appris que vous serriez dans la même génération ?

    Kaga Kaede : Je me suis dit qu'il fallait commencer par se trouver des points en commun. Cependant, lorsque j'étais Kenshuusei, je ne m'ouvrais pas du tout aux autres je n'étais vraiment pas sociable. Alors Yokoyama, qui elle s'entend généralement très bien avec tout le monde, m'intimidait quelque part. Mais maintenant que nous sommes coéquipières dans la même génération, nous allons beaucoup travailler ensemble donc j'ai l'impression de m'être ouverte un peu plus facilement.
    Yokoyama Reina : Quand j'ai su que nous allions être ensemble je me suis dit "Eh ?!". Elle était l'une des plus anciennes membres des Kenshuusei et moi l'une des plus récentes. Quand j'étais chez les Kenshuusei, elle avait une grande présence, tout le monde l'admirait. Donc je me suis dit que je devais la vouvoyer et que c'était juste normal. Lorsqu'on nous a annoncé qu'on serait ensemble dans la 13e génération, les membres du staff ont commencé à me dire que je ne devais plus faire ça, c'était maintenant ma coéquipière et plus ma senpai. Ils me disaient d'enlever les formalités et politesses, c'est ça qui a commencé à me détendre petit à petit.

    — Comment tu l'appelles maintenant ?

    Yokoyama Reina : Kaga-san.

    — Même après qu'on t'ait dit d'enlever les formalités ?

    Yokoyama Reina : Oui (rires). Ca reste Kaga-san et ça le sera pendant longtemps.
    Kaga Kaede : Je lui ai souvent dit de m'appeler simplement "Kaedee" mais elle continue de m'appeler "Kaga-san" (rires).
    Yokoyama Reina : C'est difficile pour moi !

    — Comment vous appelle les membres ?

    Kaga Kaede : Kaede ou Kaedee.
    Yokoyama Reina : Simplement par mon prénom (rires).

    — Vous vous êtes bien rapprochées ?

    Kaga Kaede : Au début, j'avais du mal à me rapprocher de Yokoyama, on avait du mal niveau communication. J'ai eu l'occasion d'en parler avec Kudo-san une fois et elle m'a dit que nous avions peut-être une relation différente que les autres membres de la même génération avaient entre elles. Haga-san m'a aussi conseillée en me disant qu'il faudrait que je fasse le premier pas car peut-être que Yokoyama était intimidée. Une phrase d'elle m'a marquée "Sinon, vous allez finir rivales". C'est là que j'ai compris, il fallait mieux briser la glace et dire ce que nous devions nous dire plutôt que de continuer ainsi et entretenir une relation froide. La relation que j'ai actuellement avec Yokoyama me plaît, je pense que nous sommes sur la bonne voie de la complicité.

    Billboard— Et vous Yokoyama-san, qu'est-ce que vous en dîtes ?

    Yokoyama Reina : Eh bien, je suis soulagée de ce que Kaga-san vient de dire ... Jusque-là, je ne savais pas vraiment la nature de ma relation avec elle et dans aucun des scénarios je me voyais le demander, j'attendais juste de voir comment ça allait devenir. Merci, je suis vraiment soulagée à l'instant présent.

    — Chaque génération a sa propre personnalité. Quel genre de personnalité voudriez-vous que la 13ème génération ait ?

    Kaga Kaede : Tout en s'aidant et en aidant les autres, je voudrais que la 13ème génération inspire les plus jeunes.
    Yokoyama Reina : J'aimerais que la 13ème génération s'entraide. J'aimerais aussi que les gens puissent dire "Dans cette performance-là, la 13ki est légendaire" pour être reconnues.

    — Je suis très mitigée face à Yokoyama-san. Elle fait tellement mature lorsqu'elle s'exprime, alors qu'à côté je trouve qu'elle a des moments très enfantins.

    Kaga Kaede : Je suis d'accord (rires). Tout le monde est très surpris d'elle. Spécialement lors des MCs de la tournée d'hiver du Hello! Project, Yokoyama jouait le clown à chaque fois, ça faisait rire tout le monde. Je me demandais parfois si je servais à quelque chose mais je rigolais bien aussi.
    Yokoyama Reina : Quand les MCs commençaient je me disais "Allez c'est parti, profitons-en !" (rires).
    Kaga Kaede : Cette force d'esprit me fascine.

    — Je trouvais ça génial que vous puissiez rejoindre les activités de groupe aussi rapidement. Je me suis dit "Déjà ? Elles doivent être très fortes".

    Yokoyama Reina : Hahahaha !
    Kaga Kaede : Yokoyama a son sourire qui lui donne tout son charme. Moi, dès que j'ai rejoint les Kenshuusei, on me disait de sourire plus car je ne le faisais jamais. Les membres du staff, mes professeurs, ils en avaient tous marre de mon visage qui n'avait jamais l'air heureux. Pourtant, lors de cette tournée, j'ai tellement souris, même pendant mes performances. C'est vraiment incroyable, ça ne m'était jamais autant arrivée. Et parfois, lorsque je vois Yokoyama sourire, ça me donne envie de le faire aussi. Elle a ce pouvoir-là.
    Yokoyama Reina : J'aime sourire, je le fais naturellement alors je suis heureuse si ça donne le sourire aux autres !

    — Kaga-san a une forte volonté de vouloir mener les chorégraphies comme Ishida-san le fait. Etant fan de Sayashi-san aussi, que pensez-vous de la rivalité entre ces deux dernières ?

    Kaga Kaede : Cette combinaison est parfaite, Sayashi-san attire l'attention sur sa danse depuis ses débuts mais Ishida-san a des compétences en danse spectaculaires. Je respecte les deux pour ça. A chaque fois que je regardais la danse de Sayashi-san je la trouvais trop cool. Elles font parties des meilleures danseuses que le groupe ait eu.

    Billboard— Sayashi-san a obtenu son sotsugyou en 2015 mais Ishida-san est toujours présente. Visez-vous cette position dans le groupe ? Une leader des danses ?

    Kaga Kaede : ...Bien évidemment. Mais même si je sais bien danser, je n'ai pas encore l'âme d'une leader. Je veux en apprendre encore plus de la part d'Ishida-san et de toutes mes senpai pour préserver une danse correcte et peut-être devenir une réelle leader un jour futur. Je vais faire de mon mieux !

    — Donc tu veux plutôt te positionner au juste milieu ?

    Kaga Kaede : Oui, maintenir la cadence et c'est tout. La danse de "BRAND NEW MORNING" est décrite comme difficile même de la part des senpai. J'ai des positions compliqués entre l'enchaînement de la croix puis la formation à l'opposé etc ... tout en étant en rythme ! A côté de ça, les lignes sont pires que faciles (rires) !

    — C'est là où tu donnes tout ce que tu peux.

    Kaga Kaede : J'ai regardé certaines de nos performances et lorsque j'exécute cette chorégraphie, il y a beaucoup de moments où ma tête est baissée. Ce constat m'ennuie, car mon visage montre ma détermination (rires). Pendant les répétitions de la tournée de printemps, pour BRAND NEW MORNING, je me suis forcée de réaliser la performance la tête haute, en particulier pour ma place 0.1.

    — Que sont ces chiffres ?

    Kaga Kaede : Ils correspondent aux positions de telle et telle membre dans la chorégraphie. Le 0 est pour le centre, après c'est généralement 1, 2, 3, ... Mais les Morning Musume. utilisent d'autres mesures en 0.1, 0.2, 0.3, je n'ai jamais compris pourquoi.

    — Ça me fascine. Cette chorégraphie est déjà incroyable, mais vous êtes beaucoup à la réaliser en si peu d'espace.

    Kaga Kaede : Lorsqu'on la fait en concert, je suis essoufflée ... C'est incroyable car j'ai quand même quatre ans de background où je me suis entraînée et je ne le faisais pas qu'à moitié. J'ai un peu l'impression de repartir à zéro, de devoir tout ré-apprendre. Ce n'est pas négatif, mais un simple constat.

    — Qu'en penses-tu Yokoyama ?

    Yokoyama Reina : Dans cette danse, je ne peux pas vraiment sourire ... Ma position change elle aussi très souvent et j'ai eu du mal à me souvenir de toutes mes positions à cause de ça. J'ai réussi, au bout d'un moment, car j'ai dû réussir de toute façon, mais c'était très dur. Même si je n'ai pas la même expérience que Kaga-san, j'ai moi aussi été Kenshuusei et je comprends ce qu'elle veut dire à ce sujet. Ce n'est pas du tout les mêmes formations, les mêmes attentes, les mêmes difficultés, c'est du tout nouveau.

    — Veuillez nous communiquer les rêves que vous voulez réaliser en tant que membre des Morning Musume. 

    Kaga Kaede : Je veux donner un concert en plein air. Nous faisons beaucoup de concerts en salle mais je pense que les concerts en plein air sont meilleurs, le son résonne plus, que ce soit nos chansons ou les cris des fans ... J'aimerais que, pendant ce concert, il y ait des feux d'artifice, des jets d'eau ... Quelque chose d'innovant, qui n'a jamais été fait. 
    Yokoyama Reina : Je veux faire une tournée mondiale avec les membres des Morning Musume. Le groupe est mondialement connu, j'ai envie de découvrir de nouveaux pays en particulier ceux d'Europe et l'Italie !
    Kaga Kaede : Tu cites l'Italie juste parce que t'aimerais le visiter non ?
    Yokoyama Reina : Hahahaha ! Nooon mais je veux vraiment y aller !

    — Pour finir, veuillez laisser un message pour tous les fans qui souhaitent vous découvrir.

    Kaga Kaede : Je vais faire de mon mieux en tant que membre de la 13ème génération des Morning Musume. pour pouvoir encore m'améliorer. Je veux montrer tout ce dont je suis capable pour ne pas qu'on regrette de m'avoir choisie.
    Yokoyama Reina : Je vais faire tout mon possible pour qu'on puisse dire "Yokoyama Reina incarne les Morning Musume." envers vous, envers les membres, envers moi-même. Je vais tout donner pour que tout le monde nous connaisse !

    Billboard

    Interview par Hiraga Tetsuo
    Photos par Jumpei Yamada


    © Traduction du japonais au français par Pichi.SOUND OF YOKO 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :